Tallulah, angevine le temps d'un hiver.
Round large yfu
Christine

Tallulah, angevine le temps d'un hiver.

La famille Prunier a accueilli Tallulah pendant 2 mois.

Tallulah, angevine le temps d'un hiver.
YFU France:

Pourquoi avoir décidé d'accueillir un jeune étranger au sein de votre famille avec YFU ? Pourquoi avez-vous choisi cette jeune fille en particulier ?

Christine:

Ma fille à l'âge de 13 ans a eu l'occasion dans le cadre d'un jumelage d'aller dans une famille allemande pendant 2 mois. J'ai trouvé cette opportunité formidable pour elle. Proposer l'accueil d'un jeune, c'est donner la chance à ce jeune de découvrir notre culture et pour nous de nous enrichir de la sienne. Le principe du bénévolat YFU garantit la motivation de la famille à accueillir le jeune pour une "bonne" cause.
Tallulah semblait correspondre à notre mode de vie. Il était important pour moi que le jeune accueilli ait envie de partager des moments simples en famille. C'était tout à fait le cas de Tallulah.

Promenade dans Angers
YFU France:

Pendant la période précédent son arrivée, avez-vous été en contact avec elle (par skype, mail) ? Quelles ont été vos premières impressions et comment avez-vous ressenti l'évolution de votre relation ? Des liens se sont-ils créés rapidement ?

Christine:

Nous avons échangé par mail, Facebook mes filles et moi. J'ai également eu l'occasion d'échanger par mail avec ses parents. Cela me semblait important pour instaurer une confiance entre nous.
Les liens ont été créés rapidement et très simplement.

YFU France:

Comment s'est passé son arrivée à la maison ? Y a-t-il eu des difficultés particulières ou nécessité de s'adapter pour la famille et/ou votre accueillie ?

Christine:

L'arrivée de Tallulah s'est passée très simplement. Tallulah s'est tout de suite adaptée à notre façon de vivre. Nous avons essayé d'être attentives à ses besoins. Ces 2 mois ont été l'occasion de faire quelques visites sur la région, mais globalement nous n'avons pas modifié notre quotidien.

YFU France:

Quand deux cultures se rencontrent, cela mène parfois à des étonnements d'un côté ou de l'autre... Une anecdote à nous faire partager ?

Christine:

Nous avons beaucoup échangé et finalement avons été surprises des similitudes entre nos 2 pays malgré la distance (écologie, position de la femme, racisme, évolution de la société...).

YFU France:

En résumé, l'accueil pour votre famille... Une expérience plutôt positive ? Des conseils à donner aux futures familles d'accueil ?

Christine:

Une rencontre très riche, nous restons en contact avec Tallulah.
Pour que cette expérience soit une réussite, le choix du jeune est important. Il doit être en cohérence avec les motivations de la famille d'accueil.